Accueil
/
Edition 2012
/
Les spectacles
/
Thierry Thieû Niang

Thierry Thieû Niang

T. Thieû Niang & J-P Moulères / ...du printemps!

TNP / Grande salle

...du printemps!

Éternel sacre du printemps : Thierry Thieû Niang et le dramaturge Jean-Pierre Moulères en proposent une nouvelle variation portée par des danseurs seniors amateurs, avec la participation de Patrice Chéreau, lecteur d’extraits des Cahiers de Nijinski.

Ils ne les comptent plus, les printemps, qu'ils ont vu défiler au cours de leur existence et pour cause : la vingtaine de danseurs amateurs de ce Sacre, sont tous âgés de soixante jusqu'à plus que de quatre-vingts ans. Le désir, l’engagement et la force de l’instant présent se lisent sur les corps de ces interprètes qui suscitent l’admiration.  Si les Sacres de Nijinski et de Pina Bausch les ont inspirés, leur violence tribale s’estompe au profit d’un élan plein d’espoir. Dans …du printemps ! l’élue est choisie mais n’est pas sacrifiée ; ce Sacre reste un jeu qui n’accepte aucune mise en danger des interprètes. Chorégraphe de l'épure, Thierry Thieû Niang a tiré un brillant sens de la dramaturgie de ses expériences auprès de metteurs en scène de théâtre, dont Patrice Chéreau, qui le temps d’un soir se fait “acteur” de ce projet unique. Thierry Thieû Niang confirme son talent, à servir un récit et entrer dans une histoire forte portée par des corps. Le résultat est sidérant de force et d’engagement.

 

3 questions à Thierry Thieû Niang

chorégraphe Thierry Thieû Niang

Quel est votre premier souvenir de danse ?

C’était Le Regard du Sourd de Bob Wilson, j’ai l’image du train, de ce jeune homme noir, je ne savais plus vraiment où j’étais et c’était un moment fort.

Un geste tabou sur scène ?

D’abord, tout dépend comment il est fait, ce qu’il raconte, ce qu’il dénonce ; il n’y en pas, je ne crois pas. Je dirais quand même le geste fasciste avec nuance.

Quel danseur(se) auriez-vous aimé être ?

Kazuo Ohno, parce que c’est un homme et une femme en même temps, parce que ça me raconte qu’on peut danser très, très vieux. Parce que c’est l’Asie et plus je vieillis, plus je m'en rapproche, de par mes origines.


Fabrique(s) du regard
Rencontre avec les artistes - Thierry Thieû Niang

Rencontre avec les artistes : à l'issue de la représentation le ven 28.

TNP / Grande Salle
8 Place du Docteur Lazare Goujon
69100 Villeurbanne


Atelier de mise en mouvement - Thierry Thieû Niang

Atelier de mise en mouvement : avec Thierry Thieû Niang (Accessible à tous niveaux).

L'occasion de découvrir par la pratique l'univers singulier du chorégraphe.
Gratuit, sur réservation au 04 27 46 65 66

TNP
8 Place du Docteur Lazare Goujon
69100 Villeurbanne


TNP / Grande salle
Dates et horaires

Jeu. 27 Sept.t | 20:30

Ven. 28 Sept.t | 20:30

Sam. 29 Sept.t | 20:30

- Durée : 1h10

Tarif

Plein tarif29€

Tarif réduit26€


ABONNEMENT :

Catégorie B


Parcours Récit

Pièce pour 25 danseurs

Danseurs : Odette Bernard, Jeanine Champelovier, Jacqueline Chapoulier, Françoise Coulombel, Emmanuel Cuchet, Danièle Douin, Emmanuel Drymael, Maria Fontaneda, Suzy Fraiz, Mikael Franceschi, Jeanine Gevaudan, Anik Grell, Andrée Hagege, Annie Houbé, Lucienne Le Bouard, Geneviève Loizeleur, Ruth Nuesh, Josette Orsucci, Anne-Marie Paillard, Jacqueline Pignon, Daniel Piovanacci, , Fabienne Poullain, Marie-Georges Pruneau, Maryse Robion-Lamotte, Anile Ruggieri, Eve Sylvain, Catherine Tissier

 

Musique : Le Sacre du printemps de Igor Stravisnki/Direction Pierre Boulez, Clevelandorchestra/Cleveland, Ohio, Severance hall, 28 juillet 1969 — Collaboration théâtrale : Patrice Chereau/Texte Cahiers de Vaslav Nijinski (extraits). Texte français et adaptation théâtrale: Christian Dumais-Lvowski (Publié aux Editions Actes Sud) — Lumières : Eric Soyer
Production : Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche — Avec le soutien de : Ballet national de Marseille, CCN et du Studio Kelemenis/Klap à Marseille — Accueil : TNP, Biennale de la danse