Accueil
/
Edition 2012
/
Les spectacles
/
Les ballets de Bali

Les ballets de Bali

En hommage à A. Artaud / Une Nuit balinaise - Création

Auditorium

Une Nuit balinaise - Création

Une nuit Balinaise, opéra en trois actes, nous plonge dans la culture balinaise, dans ce qu’elle a de plus profond, de plus réel et de plus authentique. Nous aurons la chance de découvrir ces arts qui ont inspiré dans les années trente des artistes aussi différents que Charlie Chaplin, Benjamin Britten ou Antonin Artaud.

Venus du village de Sebatu, perché sur les flancs d’un volcan de Bali, cinquante artistes débarquent à Lyon. Avec dans leurs bagages un fabuleux présent à partager avec le public : l’histoire de leurs arts, indissociable alchimie de musique, de danse, de théâtre et de costumes. Si dans les années 30, l’Occident lorgnait déjà vers la danse moderne, ces Indonésiens déboulaient en Europe avec leur danse classique, remuant de passion les écrits d’Antonin Artaud. En hommage à l ‘écrivain, une importante partie du programme présenté à l’époque est aujourd’hui reconstituée, toujours habitée par les personnages colorés, masqués aux costumes extraordinaires qui peuplent les légendes racontées par ce théâtre d’exception. Bali danses et drames nous offre les plus belles pratiques indonésiennes : le Baris, qui met en valeur l’élégance et la puissance virile, le Wayan wong, un théâtre d’ombre et dansé qui contera un extra du Ramayana, célèbre épopée hindoue ; le Tjak, choeur d’hommes fondé sur des onomatopées qui a de tout temps fasciné les visiteurs étrangers. Cet acte 2 résonnera avec les visions d’Artaud qui dans un enthousiasme délirant en 1931 traduira en une vingtaine de pages les sentiments et les émotions que ces musiques et ces danses lui auront procuré. On mesure donc l’intérêt historique de ce spectacle, on sait aussi aujourd’hui combien de créateurs occidentaux ont été inspirés par ce théâtre dansé. Un grand moment de culture ouvert sur le monde.

3 questions à Jean-Luc Larguier, producteur et co-concepteur

chorégraphe Jean-Luc Larguier, producteur et co-concepteur

Quel est votre premier souvenir de danse ?

Au lycée, j’étais en 1re et un jour une cie de danse a débarqué; une danse néoclassique sur la musique de l’Adagio d’Albinoni. Pas le meilleur, mais le premier, j’avais 17 ans.

Un geste tabou sur scène ?

L’acte sexuel parce qu’on peut être dans la représentation, mais pas dans la réalité.

Quel danseur(se) auriez-vous aimé être ?

Gallotta pour qui j’ai une grande admiration, à la fois professionnelle et personnelle. Il me surprend, il me fait rêver.


Fabrique(s) du regard
Projection - Discussion

Projection du film Desa Kala Patra, de Jacques Brunet et Jean-Louis Berdo, 1992 suivi d’une rencontre avec Jacques Brunet, réalisateur et musicologue.
Ces images sont consacrées à l’exécution musicale et chorégraphique des artistes du village de Sebatu avant la grande tournée en France qui les aura vu se produire entre autres à l’Opéra de Paris.
Certains de ces membres font encore partie du spectacle actuel. Fait exceptionnel au cinéma, on suit par exemple la première répétition par les membres de l’orchestre d’une composition qui n’était pas encore à leur répertoire. Ce sont aussi les nombreuses heures de travail harassant des jeunes danseuses répétant chaque jour et pendant de nombreux mois les gestes de ces danses si complexes et si raffinées, sous le regard de leur vieux maitre.
L’intérêt de ce film est qu’il est l’un des rares à être entièrement tourné vers la création artistique balinaise, hors de toute approche exotique.

Le sam 15 à 18 h 30 à l’Auditorium (Ouvert à tous. Entrée libre).

Auditorium
149 Rue Garibaldi
69003 Lyon


Auditorium
Dates et horaires

Ven. 14 Sept.t | 20:30

Sam. 15 Sept.t | 20:30

Dim. 16 Sept.t | 17:00

- Durée : 1h

Plein tarif

1er série35 €

2ème série29 €

3ème série13 €


Tarif réduit

1er série32 €

2ème série26 €

3ème série10 €


ABONNEMENT :

Catégorie A


Parcours Asie
Dans l'abonnement Maison de la Danse

Pièce pour 50 danseurs et musiciens surtitrée - Création 2012

Conception du projet : Jacques Brunet et Jean Luc Larguier

Direction artistique et musicale : Nyoman Jaya et Gede Adhi - Conseil pour la dramaturgie : Daniel Loayza — Création lumière : Dominique Bonvallet — Conseiller scientifique : Dewa Putra — Conseiller technique : Jacques Blanc — Musiciens, danseuses et danseurs, actrice et acteurs : Troupe de Sebatu

Direction de production : Chantal Larguier — Assistant(e) de production pour la tournée : en cours — Accompagnateur et interprète : Amine Jakfar — Diffusion : Martine Dionisio – Scènes de la terre — Photographe : Guy Delahaye — Presse et média : Valérie Samuel — Production : Biennale internationale de la danse de Lyon, le Théâtre National de Chaillot, Interarts Riviera Lausanne — Coproduction : les Gemeaux – scène nationale de sceaux — Avec le soutien : du Théâtre de Caen, du Festival Mito (Turin et Milan), de l’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône, de la Coursive/Scène Nationale de la Rochelle, de la Scène Nationale/Théâtre d’Angoulème